Cologne : Les Bücherschränke

sources et suite de l’article : Le petit journal

alors là… J’adhère totalement !!! Karambolage en parlait l’autre jour, et le petit journal en a fait un article le 9 avril… Moi qui n’aime pas les livres de bibliothèque, trop bien rangés, et qui ne laissent pas la place au « butinage » et à la découverte fortuite d’un livre, je trouve ce principe de bibliothèque gratuite vraiment intéressant ! En plus, pas 1 € de déboursé !! c’est donc à la portée de tout le monde, les nantis comme les autres ! et puis… Si un tel système existait en France, j’aurai sans doute déjà fait un tri dans mes bouquins pour en laisser quelqu’un à disposition d’un(e) inconnu(e)…

quelqu’un l’a déjà testé sur cologne ou ailleurs ?

Nous en avons à Kehl. Le risque c’est de ramener un (et même deux ou trois) livre(s) à chaque fois qu’on si attarde. :smiley:

Ca existe partout, même si pas forcément sous la forme d’une cabine téléphonique… Tu as par exemple le bookcrossing, qui se fait n’importe où. Dans un village voisin du mien, il y a toujours des livres sous le porche de l’église, chacun dépose et se sert. Il suffit de lancer le mouvement !

ben ça c’est pas grave !! si tu en laisses autant :laughing:

je suppose que de toute façon, il y a ceux qui en prennent et ceux qui en déposent, et que ces personnes ne sont pas forcément les mêmes…
j’avoue qu’un bouquin que je viens de finir au coin d’un banc, je le laisserai bien « tout chaud » dans un endroit comme ça… en me disant que si ça se trouve… Quelqu’un va le prendre et entamer sa lecture à peine 15 minutes après que j’ai fini la mienne… c’est ça la vraie vie d’un livre …

@Sonka : on a écrit ensemble : y’a rien de ressemblant chez moi… les bibliothèques classiques… qui m’ont déçue, car j’y ai donné des livres… qui ont fini dans les greniers de la bibliothèque pour X raisons (livres en double par exemple)… et je trouve les bibliothèques des environ trop sélectives (elles se fixent sur les dernières sorties, les best-seller, en oubliant que, parfois, un petit livre de rien du tout peut changer ta vision des choses)…
quant au porche de l’église, pourquoi pas, sauf que quand il pleut… bonjour le livre laissé ! le recyclage des cabines téléphoniques, est pour cela, une bonne idée !

J’ai vu ça en Allemagne , plusieurs fois , à titre individuel , des gens qui déposent des bouquins ou des revues sur un tabouret , devant chez eux , avec une pancarte :« servez-vous ».

Et moi qui cherche à vendre ou donner certains livres, je sais où les amener maintenant :smiley:!

A Paris, il existe un cinéma avec café dans lequel se trouve des étagères où chacun peut prendre ou déposer un livre.
De même, dans de nombreuses auberges de jeunesse en Europe, il y a ce même principe, majoritairement remplis de guides de voyage cependant.

A Vienne, comme à Cologne, des sortes de boîtes à livres dans les rues. Je n’y ai jamais rien pris, mais y ai déposé quelques livres dont je ne voulais plus et qui m’encombraient.

Ben, le principe du porche, c’est justement que c’est à l’abri ! :laughing: Après, je sais bien que toutes les églises n’ont pas de porche, mais ça peut être ailleurs : porche de la mairie, de l’école, de la salle des fêtes…
Quant aux cabines, moi je préfèrerais quand même qu’on n’ait pas besoin de les recycler et qu’on puisse téléphoner dedans !

ben oui… mais… tu sais bien Sonka… c’est passé de mode… maintenant c’est le téléphone portable que l’on caresse pendant 15 minutes pour arriver à trouver leur fichu agenda… Que l’on trouvait en 2 minutes avant, version papier, au fond du sac à main…
le monde est fou !

À Kehl, on est vernis. On a les fameuses Bücherschränke et aussi un point Bookcrossing à l’intérieur de l’office du tourisme.

Par chez nous, il y a encore des cabines téléphoniques qui semblent pouvoir encore fonctionner. Je n’ai pas testé.

t’as de la chance Schokolena… je suis sûre que si je créais cela dans mon petit village, la bibliothécaire verrait
cela d’un mauvais oeil !! :open_mouth: :mouaif:

Bof, chépas, des fois faut pas toujours imputer de mauvaises pensées aux autres… Dans le village dont je parlais, il y a aussi un bibliothèque et ça ne pose pas de problème. En plus, comme tu le dis, ça concernerait plutôt des livres dont les bibliothèques ne veulent pas, donc quel problème ?

la gratuité d’un côté … et l’abonnement à la bibliothèque du coin de l’autre…

(et aussi parce que je connais les bibliothécaires du coin ! :laughing: :laughing: )

Bon, hors sujet, mais quand même je ne peux résister :
mondeacsoc.blog.lemonde.fr/2014/ … ephonique/
Ca doit être un truc de traducteur, cette histoire de cabine téléphonique ! :laughing:

comme quoi… Certains les trouvent encore utiles !!!

Il y a en gros deux sous-espèces de traducteurs : l’hypertechnophile et le dinosaure, c’est ce que tu veux dire ? :mrgreen:

:laughing:
Mais c’est sans compter qu’on peut être hybride. Je suis plutôt technophile (pas hyper) dans le travail, mais dinosaure dans la vie :wink:

A Lörrach, il y a une vitrine en face de la Sparkasse. J’y mets des livres que j’ai lu juste pour voir et que je ne tiens pas à garder. Ils disparaissent en quelques jours s’ils sont en allemand. En français, les deux livres que j’ai laissés n’ont trouvé preneur qu’au bout de plusieurs semaines. Mais tout finit par s’échanger. J’ai aussi rapporté les trois bouquins que j’y ai pris. J’ai laissé der Zauberberg, on va voir combien de temps il va rester dans la vitrine. :smiling_imp:

Littérature dans la rue
Le Bücherwald de Berlin Prenzlauer Berg. (Des livres dans de vieux troncs d’arbres.)

« z’ont » de l’idée quand même les allemands !