DDR-Museum

Bonjour

J’ai l’attention de me rendre à Berlin cet été et je voudrais visiter (entre autre) le DDR-Museum.
Je crains toutefois qu’il ne soit qu’un piège à touristes et que l’on en ressorte avec cette seule idée que nous avions beaucoup de chance de vivre à l’Ouest.
J’ai également envie de visiter le Stazi-Museum et la Bernauerstrasse (ou l’on trouve un vestige du « vrai » Mur) et tout cela en compagnie d’amis ayant toujours vécut en RDA.
Pensez-vous que les Allemands de l’Est restent sensible à cette question ?
Je ne voudrais pas créer un malentendu et qu’ils pensent que nous cherchons uniquement le côté « exotique » alors qu’ils ont subit le système.
Je pense en tout cas que Checkpoint Charlie" est un « vrai » piège à touristes et donc je n’irai pas.
Je vous remercie de vos points de vue.
:smiley:

Checkpoint Charlie est très intéressant par info :wink: J’y est été cet été et je peux te dire que le musée répondra à tes questions :smiley:

Je respire un bon coup… et prends la sage décision de m’abstenir de tout commentaire sur ce sujet sensible. Je pense avoir été assez clair dans ma réponse à cette question. :frowning:

J’ai été à la Bernauerstrasse et j’ai visité le musée correspondant. J’ai trouvé que c’était intéressant et cela n’a rien d’un piège à touristes. D’ailleurs j’ai constaté que justement rien n’était fait pour les touristes (pas de traductions des panneaux informatifs).

??? :confused:

La Bernauer Strasse est le seul endroit à Berlin où le mur subsiste tel qu’il était. La documentation photographique est très informative, et, en tant que telle, objective. Ce qui n’est pas le cas du musée au Check Point Charlie, qui peut intéresser les enfants ou les touristes qui se partagent un cerveau pour 20.
Lors de la matérialisation de la séparation de la ville le 13 août 1961, la Bernauer Strasse a joué un rôle de premier plan: en effet, la frontière entre le secteur français et le secteur soviétique était au niveau des maisons. Autrement dit, les maisons étaient dans le secteur soviétique (Mitte), et le trottoir était dans le secteur français (Wedding), contrairement à la majorité des cas où le milieu de la rue ou d’un cours d’eau marquait la limite entre deux arrondissements. Ce qui a fait que les riverains côté est n’avaient plus que la solution, pour fuir à l’ouest, de passer par la fenêtre, puisque les portes avaient été murées . La police et les pompiers de Berlin-Ouest avaient étendu des matelas sur le trottoir, et ces scènes spectaculaires ont été diffusées dans le monde entier. Par la suite, les maisons ont été détruites, de même que l’église de la Réconciliation, dans les années 80, qui se trouvait en plein no man’s land et qui pouvait servir à des évasions… funambulesques.

Quant au musée de la prison de la Stasi à Hohenschönhausen, il est assez spectaculaire pour les amateurs du genre, mais également très… subjectif!
Comme la RFA rachetait les prisonniers « politiques » de RDA (c’était une source de devises), beaucoup de personnes qui s’étaient vues opposer un refus répété à leurs demandes de sortie à l’ouest n’avaient plus que cette solution, commettre un délit d’opposition pour se faire interner, dans l’espoir d’être dans la charrette des « rachetés ».

La Bernauer Strasse, c’est le long de la Spree avec la salle de concert O2 (en bleu) ?

Non Heiko, tu fais sans doute allusion à la Mühlenstrasse le long de la Spree, qui se poursuit par la Holzmarkstrasse, connue pour son East Side Gallery, l’ancien mur « intérieur » de sûreté (il y avait en fait deux murs: le mur proprement dit à la frontière même, et un mur en amont, avec un no man’s land entre les deux. Là où la Spree faisait la frontière, il n’y avait que le seul mur « intérieur ».
La Bernauer Strasse est au nord de l’ancien arrondissement « Mitte » et forme la limite avec l’ancien arrondissement de Wedding. Le musée est près de la station de S-Bahn « Nordbahnhof ».

Okay, donc c’est au nord de Berlin :wink:

Non, c’est encore dans la partie centrale, mais au nord, effectivement, de cette partie centrale. La station de S-Bahn "Nordbahnhof " est la 2e après Friedrichstrasse, et la station de U-Bahn « Bernauer Strasse » est la 3e après Alexanderplatz. Alles klar?

Après avoir passé une seule petite journée à Berlin, je me permets de te répondre la phrase suivante :

Avant de savoir ce que tu veux voir à Berlin, il faudrait savoir pourquoi tu y vas ??

Pour ma part, j’ai vu les pièges à touristes tel que Checkpoint Charly !! Je l’ai vu bien consciente que ce que je voyais n’était pas le Checkpoint Charly tels que certains l’ont vu pendant l’existence du Mur ! Je savais cela…
Mais j’allais à Berlin pour découvrir en particulier cette part historique du Mur… J’avais besoin de comprendre que… là… à cet endroit, j’étais (avant) dans berlin-est, et là dans Berlin Ouest ! J’avais besoin de voir de quel côté se trouvait la Porte de brandebourg AVANT la chute, j’avais besoin de cela !!
A Checkpoint charly, j’ai surtout essayé de comprendre les explications qu’il y avait sur les panneaux expliquant le mur… j’ai aussi vu le marquage au sol, et j’ai imaginé ce que cela pouvait être… que de marcher dans une rue… et soudain… BOUMM… un mur…

Après, c’est à toi de faire la part des choses… Si tu veux voir ce qui existait encore (pour de vrai) il y a 20 ans tout juste… Checkpoint Charly n’est pas un bon exemple !! (mais la Bernauer Strass que je n’ai malheureusement pas vu est un bon exemple )…

Si tu veux simplement t’imprégner du fait que cette ville a été pendant longtemps séparée par un mur (ce qui est difficilement imaginable), tout est bon à voir, pour t’imprégner de cela (y compris les pièges à touriste !! :laughing: sur la Parizer Platz, j’ai payé 1 euro pour un VISA DDR et un tampon DDR sur mon passeport !! :laughing: … PIège à touriste, c’est sûr !! mais je l’ai fait en prévision de l’album photo spécial Berlin que je voulais monter ensuite… et que je n’ai toujours pas fini ! :wink:

Parfois, on a aussi des raisons de voir telle ou telle chose, qui nous sont propres :wink:

C’est pas cher payé, Kissou!
A l’époque, je payais mon visa DDR 15 M! :smiley:

Mais dans cet ordre d’idées (bien que ce ne soit pas le bon emplacement): ce soir, sur Arte, à 21 heures, pour les « Mercredis de l’histoire », un documentaire sur la guerre psychologique et la contre-propagande en direction du bloc communiste par l’intermédiaire de Radio Free Europe: Liebesgrüße nach Moskau (ayant un programme allemand, je n’ai pas le titre français).

Je vous remercie de vos points de vue.
Il s’agit en effet d’un sujet délicat.
Les raisons qui font que j’ai envie de me rendre à Berlin sont complexes. Peut-être y a t’il le désir inconscient de vérifier ce que cette ville est redevenue « normale ».
Et puis ne dit-on pas que « le Mur est toujours dans les têtes ».
Mais c’est valable aussi pour ceux qui vivaient à l’Ouest et je suis un enfant de la guerre froide.
Il faut agir avec tacte et respect.
Si nous faisons l’effort d’essayer de comprendre ce qu’ils ont vécut, ils nous en sauront gré et notre amitié en ressortira renforcée.
:smiley:

:wink:… mais Berlin sera-t-elle une ville normale un jour ??? Je crois que l’on peut jamais séparer l’histoire d’une ville, de sa vie actuelle… Berlin sera toujours associée à ce fameux mur… au moins encore pour les 50 ans à venir :wink:

Mes amis allemands m’ont demandé, avant d’aller à Berlin, ce que je voulais voir… Je leur ai donc cité les « sites Touristiques » (Reichstag, Brandenburger Tor, Checkpointcharly)… mais j’ai découvert aussi la Kaiser Wilhelm Gedächtniskirche dont j’ignorai l’existence, le panorama depuis la Tour de la télévision (je te conseille ça!!), le mémorial des Soviétiques (limite Tiergarten, avenue du 16 juin, en plein coeur de Berlin), et aussi, plein d’autres petites choses…
Résultat… en un jour… J’ai effectivement vu Berlin et « son mur », c’est à dire que j’ai vraiment imaginé ce qu’a pu être Berlin « avant », mais j’ai aussi vu le Berlin de maintenant !!

et je t’avoue que j’ai encore et toujours envie d’y revenir, de moi-même, pour justement, maintenant, sortir du « MUR de Berlin », pour découvrir « la VIE à Berlin »… :wink::wink:

Mais, dans le cas de Berlin, peut-on vraiment découvrir sa vie actuelle, sans avoir connaissance de son passé ?? je crois que non…

ce serait un peu comme le touriste qui boit un café derrière les grilles de « Ground Zéro » en se demandant pourquoi il y a un trou en plein Manhattan…

La vie à Berlin ne redeviendra « normale » que lorsque le mur des salaires aura disparu. Près de 20 ans après la réunification, il y a toujours un barème « Ouest » et un barème « Est », et l’ex-Berlin-Est ne fait pas exception à la règle.

@Kissou Excellent, l’image du Ground Zero! :top:

Je suis entièrement d’accord avec toi Kissou33.
Qu’on le veille ou non Berlin reste associété au Mur.
Il est rassurant de penser que mon fils qui est né au mois de novembre 1989 ne pense pas du tout au Mur quand il visite Berlin.
C’est donc une question de génération.
:smiley:

Grand moment d’émotion que j’attend avec impatience.
:smiley:

C’est Magnifique fifititi !! :wink:

Natürlich :wink:

Des amis ont déjà visité le DDR-Museum de Berlin (moi non, je ne suis jamais allée à Berlin, j’ai raté ma chance…) et ils m’ont dit que c’est un musée intéressant et ludique. Il y a un appartement témoin, les chansons de l’époque, la description qu’ils m’en avaient faite donnait envie.
Mais…

Ils ont aussi pointé du doigt le marketing. Il y a un magasin, dans lequel on peut acheter d’innombrables « Ostalgie-Produkte », de genres tellement variés et quasi inutiles si bien qu’on peut acheter des pâtes en forme d’Ampelmännchen…
A Göttingen j’ai dû écrire une sorte de mémoire et j’ai fait une partie sur le marketing fait avec l’Ostalgie. Je pourrais en écrire des pages et des pages mais je m’abstiendrai plutôt.
(Concernant les Stasi-Museum, j’avoue me méfier de ces choses là. La subjectivité ouest-allemande n’est parfois pas très loin.)